C'est arrivé le 25 août 2011 entre 1h45 et 2h00 du matin !!

 

Tout à coup plus d'électricité ! Tout le quartier dans le noir ! Je travaille m'amuse sur mon ordi et je me dis que ça va pas durer. Je continue donc sur la batterie du portable. Au bout d'au moins 1 h (je perds vite la notion du temps devant mon écran), je me dis _hé oui ! je me parle beaucoup_ que ça fait bien long.

Prévoyante (si ! si !) je cherche, à la lumière d'un briquet, où j'ai bien pu mettre une petite lampe (vous savez les rondes à led). Impossible de la trouver ! mais je tombe sur sa petit soeur toute neuve. Là, étant neuve, il faut l'ouvrir, poser le couvercle en allant devant l'ordi pour avoir un peu de lumière, enlever les piles, en tomber une ! la chercher à tâtons ! grrrrrrr ! enlever le plastique qui protège les piles, ouf ! j'ai des ciseaux à portée de main. Remettre les piles dans le bon sens, mais d'abord trouver dans la pénombre le côté "plus" sur la pile et dans le boitier ! Evidemment, il y en a une qui est une rebelle ! Elle ne veut pas rester dans son logement et elle saute ! vite, la coincer avec le couvercle ! Et là...

Mais qu'est-ce que j'ai bien pu faire du couvercle ? Chercher et re-chercher ! Se maudire et se re-maudire !!! Se résigner à embobiner la lampe avec du scotch. Heureusement mon matériel de scrap n'est pas bien loin.

Et voilà je suis parée. Je peux même lire au lit !

S'endormir, confiante, en se disant que demain tout sera réparé !

Le lendemain matin, oh horreur ! toujours pas d'électricité ! Mais pourquoi ? Que se passe-t-il ?
Il est conseillé, en cas de catastrophe, d'avoir avec soi une radio à piles pour pouvoir suivre les consignes données par les autorités. C'est peut-être pas tout à fait idiot ! Donc, rapide appel à mes parents avec le téléphone portable (presque plus de batterie, comme par hasard) : un transformateur au sud de la ville a brûlé et toute cette partie n'a plus d'électricité.

Bon beh ! reste plus qu'à attendre ! Et toute la journée : pas d'ordinateur ! pas d'internet ! pas de télé ! pas de téléphone fixe ! presque plus de téléphone portable (souvenez-vous... batterie presque vide et pas... d'électricité pour recharger !), pas de radio-réveil ! pas de micro-onde (mais comment je vais cuisiner moi !!!), pas de chaudière donc pas d'eau chaude ! pas de lumière (à part la toute petite dans mon cerveau). Et frigo et congelateur en péril !

Le soir arrive, toujours rien. Je mange mon paquet de jambon _4 tranches d'un coup_ il va pas tenir longtemps après un petit coup de chaud et une fois ouvert je ne peux pas le garder _à moins de vouloir se suicider à l'intoxication alimentaire, mais bon j'en suis pas encore là. Donc je mange mon jambon sur le balcon à la lumière du soir tombant et puis... QUE FAIRE ?

Beh ! aller au lit comme les poules !

Finalement l'électricité est revenue le soir tard, vers minuit moins le quart, trop tard pour se lever !

Je crois que même Peluche (mon chat) a dû être perturbée. Toute la journée : pas de bruit, ni chez moi ni chez les autres, petites habitudes quotidiennes changées, au lit de bonne heure... Elle a dû se demander ce qui se passait. Et aujourd'hui elle a été malade (je vous fais grâce des détails), est-ce juste une coïncidence... ou pas ?

Que c'est-il passé en réalité ? Oh hé bien juste un geste criminel ! Et les agents, qui travaillaient et installaient du matériel pour donner de l'électricité à tout le monde, se sont fait caillassés avec des boules de pétanque par une bande de sales voyous... 20 heures de coupure de courant et des frais financiers élevés qui vont être payés par qui ? Tout ça juste pour de la connerie humaine ! Vaut mieux pas que je m'étendes sur le sujet, je pourrais devenir méchante !

Bon, reprenons le sourire ! ça ne sert à rien de s'énerver quand ça ne fait pas avancer les choses !

 

26-08-11_yeux dans le noir_A

"Angoisse de chat"

Page faite avec des gabarits de StudioScrap

 

Aujourd'hui, je ne vous envoie ni soleil ni chaleur, il y a eu un bon orage et il fait frais.

Immenses bizeNETtes à toutes